L'Atelier du Panda Roux

28 juillet 2015

entrainement

Je suis tombée sur une série de tutoriel vidéos de dessin que je vous recommande vivement : https://www.youtube.com/user/ApprendreDessiner

 
Et il y a aussi une version écrite plus longue et plus détaillée : http://apprendre-a-dessiner.org/
 
Comme je suis autodidacte, et bien que j'ai essayé, et que je continue d'essayer de combler mes lacunes du mieux possible, ce genre de techniques académique me sont encore inconnues pour la plupart.
 
C'est donc avec humilité que je regarde ces tutoriels et que je retravaille les bases !
 
 
 
 
 
 
 
Pour l'instant ça donne ça...!
 
Ce site de tutoriels m'a poussé à remettre mon travail et ma technique en question afin de ne pas me reposer sur mes acquis et avancer.
Cent fois sur le métier tu remettras ton ouvrage, comme on dit.
Je ne saurai que trop insister sur le fait que sur le nombre de tutoriels, qu'on soit amateur ou professionnel, tout le monde y trouvera probablement quelque chose à apprendre.
C'est le moment de mettre son égo de côté, messieurs dames ! :)
 
Présentement, je voulais mettre en pratique les tutoriels sur les yeux et sur le construction du visage.
 
Le dessin a été réalisé entièrement à la tablette graphique, et m'a pris environ 3 ou 4 heures.
 
J'ai pris en modèle une image tirée d'un live de Miley Cyrus pour Happy Hippie (lien), j'aimais bien son visage à ce moment précis et son sourire assez franc et spontané. Je voulais essayer de capter cette expression.
Gribouillages fait hier, toujours pour mettre en pratique le tutoriel sur la construction du visage de Pit.
Alex-Imé 

16 juillet 2015

Spectacles dessinés

Notre page de présentation de spectacle sur notre site "Les Interventions BD" vient d'être remis à jour.

A voir sur ce lien : http://les-interventions-bd.blogspot.fr/p/blog-page.html

 

Les Interventions BD: Spectacles

Alex-Imé et Damien Cuvillier, dessinateurs de BD et illustrateurs. Nous proposons des Interventions BD partout en France, et au delà, pour des élèves ou des groupes de tous âges. Depuis 2008 nous avons animé plus d'une centaine d'ateliers BD en écoles primaires, collèges, lycées, médiathèques, bibliothèques, IME, hopitaux.

http://les-interventions-bd.blogspot.fr

 

14 juillet 2015

Guyana

Inspiration du soir... :)
 
Critérium et mise en couleur informatique

10 juillet 2015

My friends are fun

 

 

Mes amis et moi avons toujours un humour de bon goût.

J'en profites pour refaire mon avatar pour mon blog perso (http://alex-ime-illustratrice.blogspot.fr/).

Posté par Alex_Damien à 00:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Un quoi ? Un hippopotame.

Voici un article absolument inutile pour raconter ma vie, parce que "pourquoi putain de pas" comme disent les jeunes sur l'internet,  et pour parler de la journée de travail un peu laborieuse mais cool quand même que je viens de passer.

 

Je commence la mise en couleur de mes planches pour faire le dossier mon nouveau projet BD (c'est là toute la subtilité : rien de signé pour l'instant), avec Francis Laboutique au scénario.

 

* j'en profite pour dire que Francis Laboutique fait parti du top 50 des personnes les plus cools du monde, à l'instar des deux autre scénaristes avec qui je travaille actuellement, et pour dire que je suis très fière et heureuse de les connaître et de travailler avec eux.

...c'était la séquence émotion.

 

J'espère pouvoir vous donner des nouvelles prochainement de ces deux autres projets.

 

Deux indices inutiles : l'un est écrit et est en recherche d'éditeur, l'autre en est aux prémices.

Ce n'est pas fait exprès mais ils ont en commun de se passer tous les deux dans des forêts (décidément !)

 

*

 

Comme chaque première mise en couleur, je rame un peu pour me mettre dans le bain et trouver l'ambiance que je veux donner. Bref, tout cela semble un peu long et fatiguant.

MAIS je suis tellement, tellement, tellemeeeennnt contente de travailler avec mon ami Francis sur ce projet qui me tient tellement à cœur depuis longtemps que je ne me plaindrais de rien !

 

 

 

Je vous présente donc mes meilleurs amis du moment :  ma table à dessin inclinable, mes trois godets d'aquarelle, mes planches en bois sur lesquelles j'accroche mes pages (qu'on ne voit pas sur la photo), mes trois pinceaux préférés (les trois plus à droite, dont deux sont dans ma main...ma main complétement dégueulasse soit dit en passant, pleine d'encre verte, même si ça ne se voit pas beaucoup sur la photo. Cette encre est de si bonne qualité qu'elle met plusieurs jours à partir, même en se lavant les mains dix fois par jour. Ce que je trouve cool parce que comme ça je peux balancer mon écharpe sur mon épaule tout en disant "mouiiii. Je suis une Aaaartiste." en parlant du palais. Ce que je ne pouvais pas faire avec la tablette graphique.), mes nouveaux pinceaux chinois achetés dimanche, qui sentent respectivement le poulet malade et la chèvre (je garde l'espoir que l'odeur parte bientôt...!) mais qui sont trop cools aussi.

 

 

Et puis comme je suis dans un jour de grande bonté, voici un extrait de la page 2 en cours de colorisation.

 

 

Et puis comme de toute façon cet article est absolument inutile et ne sera sans doute même pas lu par quiconque, je met une photo de Jean-Chaton qui a appris à fighter il y a peu comme le prouve sa toute nouvelle cicatrice à côté du nez, parce qu'il est trop bilion et qu'il m'inspire.

...et surtout  parce que ce qui est cool avec les animaux c'est qu'on peut se moquer d'eux, et qu'eux ils peuvent pas nous répondre.

 

 

Je vous laisse méditer à cette dernière pensée philosophique.

 

 

Alex-Imé

 

07 juillet 2015

Siham

portrait de mon amie Siham.

A nos longues discussions cinéphiles et psychanalytiques.

Merci !

Alex-Imé

 

06 juillet 2015

Tutoriel, crayonné par Alex-Imé

On me demande souvent quand je donne des cours ou quand je fais des Tables Rondes, à quoi sert concrètement de faire un crayonné avant d'encrer, et pourquoi le crayonné est-t-il souvent et traditionnellement bleu.
Je profite de ces questions pour faire un tutoriel pour vous expliquer l'importance du crayonné, et le choix des couleurs.

Le crayonné va servir de brouillon à votre dessin, comme le premier jet d'un texte, pour partir sur des bases solides, et pour vous sentir parfaitement à l'aise lors de l'encrage. Le but de l'encrage n'est pas simplement de "repasser au noir pour que ça ressorte mieux", comme je l'entend souvent, ni de repasser machinalement le trait du crayonné comme pour le décalquer. Le but va être de choisir les traits justes à garder, d'affiner le dessin, et éventuellement d'apporter du détails si votre crayonné n'est pas très poussé.
Plus la position du personnage est complexe (une action vive, ou une attitude prostrée par exemple), plus le crayonné va être utile, voir même essentiel pour bien réussir son dessin.
Le crayonné va vous permettre de faire une sorte de prise de notes sous forme de dessin, d'essayer des choses, de les effacer, de revenir sur d'autre, jusqu'à avoir le dessin qui vous plait et que vous pourrez encrer.
- Quelques bases et quelques notions de proportions avant de commencer.
Commençons par le commencement.
Il s'agit de partir de formes floues que vous allez travailler et dégrossir progressivement.
Le risque si vous souhaitez directement partir dans quelque chose de très détaillé sans passer par le stade "formes patates" c'est d'avoir un dessin final qui aurait put être bien mais qui sera complétement de travers.
Je pars sur un modèle de visage.
Faites des formes un peu caricaturales, quitte à les retravailler par la suite pour les rendre plus réalistes, pour donner en premier lieu du dynamisme à votre dessin.
A gauche, cette base ovale me servira à faire un visage maigre et allongé.
A droite, la base très ronde me servira pour faire un visage rond et large.
Vous avez peut-être déjà vu cette sorte de croix sur les crayonnés de visage. Le trait horizontale sera un repère pour placer les yeux. La ligne verticale est un repère pour situé le milieu du visage.
Il n'est pas absolument nécessaire de les faire, mais ces lignes aident à avoir un visage bien symétrique et à éviter de dessiner un œil au milieu du front et un autre au milieu de la joue.
Quelques petits truc sur les proportions qui vont peut-être changer votre vie (en tout cas ça a changé la mienne) :
-il y a le même espace entre les yeux et le menton qu'entre les yeux et le haut du crâne (attention, pas l'implantation des cheveux, mais bien le haut du crâne).
-Il y a l'espace entre les deux yeux d'un humain pour placer un troisième œil.
Le nez fera exactement la taille de cet espace, ni plus, ni moins (autrement dit, plus une personne aura des yeux étroits, plus son nez sera fin, et plus une personne aura des yeux étirés, plus son nez sera large)
-Les lobes des oreilles commencent à le même hauteur que le nez, et se termine à hauteur des yeux.
Autrement dit, plus une personne a un long nez, plus ses oreilles seront grandes, et vise versa. Tout va de paire.
un petit truc à savoir (qui a faillit faire pleurer un groupe de lycéennes que j'ai eu en atelier) : les cartilages du visages continueront de pousser tout au long de votre vie.
Si vous souhaitez montrer le vieillissement d'une personne, il faudra donc que son nez et ses oreilles soient plus grands lorsque la personne est vieille que quand elle est encore jeune et pimpante.
-Pour connaître la largeur de la bouche (fermée et avec une expression neutre), tracer un repère verticale à la moitié de l'œil.
*
- Commencer le crayonné
Le crayonné est destiné à disparaître, ne cherchez donc pas à faire quelque chose de joli ou de propre. Pensez plutôt "structure" et "mouvement".
Vous pouvez le dessiner au crayon de bois ou au crayon de couleur (pour les crayons de couleurs, je vous conseille la marque "Col Erase" car ces crayons peuvent être gommés).
Je pose donc les masses de mon personnage nu pour commencer., en dessinant de grosses formes comme sur un mannequin articulé (tête, buste, ceinture abdominale, bassin, cuisses, mollets, bras, avant bras, pieds, mains). Vous pouvez également dessiner le nombril pour vous en servir comme repère.
Si cela peut vous aider, n'hésitez pas à représenter les articulations par un cercle ou par un point.
N'hésitez pas à placer des repères, comme une prise de note.
Le crayonné va me permettre de superposer des traits pour mieux comprendre la posture que je dessine, sans l'inquiétude de me tromper.
-Les repentirsEt voilà entre autre à quoi sert de faire un crayonné avant d'encrer : ici je me rend compte que le pied que j'ai dessiné ne va pas du tout, je peux donc me permettre de gommer ou de refaire quelque chose de mieux par dessus.
* J'en profite à ce stade pour vous donner un petit conseil : Avant d'encrer, n'hésitez  pas à laisser votre crayonné en plan quelques instants, quelques heures, où même quelques jours, pour prendre du recul dessus. 
Quand vous y reviendrez vous verrez alors toutes les choses qui clochent, que vous n'aviez pas vu tant que vous aviez le nez sur votre dessin.
Par exemple, une chose qui arrive très souvent et qui peu se corriger si on laisse reposer un peu le dessin : Soit en le revoyant plus tard, soit en le regardant dans un miroir, on s'aperçoit que le dessin qu'on a fait part complètement de travers (et là on est très en colère et complètement dégoutté. C'est dommage...).
"Oui, mais pourquoi ça fait ça ?" me direz-vous.
Tout simplement parce que si on ne se tient pas bien en face de sa feuille (en se penchant sur le côté, ou en se couchant à moitié sur sa table par exemple), votre vision va être déformée, et vous créerez un bel exemple d’anamorphose, comme sur le dessin ci-dessus (et aussi comme cette anamorphose à voir absolument : Hans Holbein le Jeune, Les Ambassadeurs (sauf que là c'est fait exprès)).
Pour contrer cela, faites votre croquis, puis laissez le de côté, revenez y plus tard, regardez le par transparence ou dans un miroir, et vous verrez si il est droit ou si il y a des choses à revoir.
J'ai aussi put constater que depuis que je dessine sur un plan de travail quasiment à la vertical, étant ainsi bien en face de ma feuille, ce problème se pose moins souvent.
Affinage et couleur
Le crayonné va vous permettre d'avoir un trait fluide et assuré lors de votre encrage, car vous aurez des bases solides sur lesquelles vous appuyer, et vous n'aurez plus qu'à vous concentrer sur l'énergie que vous voulez mettre dans l'encrage et sur les pleins et les déliés.
C'est pourquoi, si cela vous met plus à l'aise, vous ne devez pas hésiter à affiner votre crayonné avant de commencer votre encrage.
C'est là que les couleurs commencent à entrer en jeux.
Si votre dessin est un original destiné à être peint et qu'il vous faut impérativement effacer votre crayonné, utilisez un crayon de bois qui sera gommé par la suite.
Mais, si votre dessin est destiné à être scanné quoi qu'il en soit et que vous pouvez "cleaner" votre image sur Photoshop, vous pourrez vous permettre d'utiliser des crayons de couleurs pour crayonner.
* Personnellement, il m'arrive de faire un premier crayonné en bleu ou en orange, et de revenir sur certains traits avec une autre couleur (vert ou rouge par exemple).
J'utilise aussi cette technique pour dessiner certains décors avec beaucoup d'arrières plans, afin de mieux les distinguer au moment de les dessiner, mais aussi pour pouvoir les sélectionner et leurs donner différentes intensités de gris (ce qui peut être utile pour faire ressortir les premiers plans et atténuer les arrières plans) au moment de les cleaner.
Les couleurs permettent d'avoir une meilleure lisibilité immédiate, contrairement à un crayonné entièrement gris.
L'encrage
Il est très important d'être bien détendu et confiant en son dessin au moment de l'encrage, au risque sinon d'obtenir un dessin très raide.
Choisissez un matériaux avec lequel vous êtes à l'aise. Les technologies actuelles permettent d'utiliser à peu près n'importe quelle technique, ne vous limitez donc pas à tout prix à la plume et à l'encre de chine si vous ne vous sentez pas rassuré avec.
Personnellement j'encre la plupart du temps avec un critérium gris, sur crayonné bleu ou orange; ou avec un feutre pinceau sur crayonné bleu.
(Pour ce tutoriel tous les dessins ont été réalisés à l'ordinateur à l'aide d'une tablette graphique.)
Les crayonnés sont souvent réalisés en couleur, entre autre parce qu'encrer (avec un trait noir en général) sur un dessin gris peu rapidement être un peu compliqué (surtout si comme moi vous appuyez sur votre crayon comme si vous vouliez graver une plaque de marbre, obtenant ainsi un crayonné très (trop) sombre).
Si comme moi vous souhaitez faire un encrage au critérium, ça devient alors quasiment mission impossible "d'enlever" le crayonné gris. A moins d'y passer des heures pour un résultat final assez vilain. Je parle d'expérience.
Vous serez plus à l'aise et y verrez nettement plus clair si vous travaillez sur un crayonné couleur; vous économiserez aussi le temps passé à gommer (le fait de gommer abime souvent l'encrage, c'est aussi pour ça que c'est bien de s'en passer), et vous pourrez aisément encrer avec un crayon de bois ou un critérum.
* NB : Le crayonné est traditionnellement bleu car c'est une couleur qui passe mal à la photocopieuse et au scanner, on pourra donc l'effacer facilement et rapidement sans abîmer l'encrage. Avec les moyens modernes, vous pouvez utiliser n'importe quelle couleur pour dessiner votre crayonné (bleu marine, bleu ciel, orange, jaune, vert, rouge, rose,...), tant que la couleur n'est pas trop sombre. Choisissez une couleur avec laquelle vous êtes à l'aise.
* Pour savoir comment effacer un trait de crayonné bleu sous un encrage, vous pouvez lire mon tutoriel "Faire disparaître un crayonné bleu sous un encrage"
Et voilà, j'espère que ce tutoriel aura put vous être utile ou vous apprendre quelques petites techniques.
Si vous avez des questions sur ce tutoriel ou que vous souhaitez avoir des conseils sur du matériel pour faire vos crayonnés ou vos encrages, n'hésitez pas à me contacter par mail.
*
Je profite de ce tutoriel pour partager l'excellent tutoriel vidéo de Boulet sur les reflets :  La Rivière aux Tortues.
Egalement, si vous chercher des tutoriels pour utiliser des programmes comme Photoshop, je vous conseille vivement le site Wisibility, et leur tutoriel pour isoler un trait que vous trouverez ICI.
 
Vous pourrez retrouver tous mes tutoriels sur ce lien :http://les-interventions-bd.blogspot.fr/p/tutoriels.html
Bon crayonnage à tous !
Alex-Imé

22 avril 2015

fonds de tiroirs

Je fais du rangement, et je retrouve des vieux trucs...

Par exemple, une bande dessinée jamais entièrement terminée de 12 planches réalisée en Eté 2008.

 

L'héroïne est Alice, le personnage que j'utilisai quelque mois plus tard pour mon court métrage 3D "le Maneki Neko"

 

 

Et comme l'heure est au vieilleries, voici le dossier de l'année, une page que j'avais fait pour l'anniversaire de la cousine (comme l'histoire l'indique. Haha...) quand je devais avoir...10 ans je dirais...?

La belle époque où je n'avais pas compris le principe d'une règle graduée et où j'utilisais à peu près n'importe quoi qui me passait sous la main pour faire mes pages tant que ça écrivait et peu importe si c'était harmonieux ou pas...Mmmmmhf...breeeef...

Précisons au passage que j'amais beaucoup Mélusine !

 

13 avril 2015

Tutoriel aquarelle, par Alex-Imé

Voici un tutoriel sur des techniques d'aquarelles basé sur la réalisation de ce dessin, étape par étape.

 

 

le matériel dont vous aurez besoin :

 

-une feuille de papier aquarelle

-un crayon de bois ou un critérium

-une grosse gomme

-une gomme fine (style gomme de critérium)

-un support rigide (planche de bois, planche de carton,...)

-scotch (style gros scotch marron de bricolage, ou scotch de masquage

-eau

-gros pinceau plat (style pinceau de bricolage)

-mouchoir propre

-palette (une simple assiette en porcelaine entièrement blanche fera l'affaire)

-des pinceaux à aquarelle avec réservoir

    * personnellement je n'en ai que trois : un très gros pinceau à calligraphie chinoise, un petit gris à gros réservoir en 72 et un autre petit gris en 60

-des aquarelles

    * personnellement je n'utilise que trois godets, les couleurs primaire : jaune citron, rouge cadmium, bleu outremer

 

* facultatif :

-feutre noir fin waterproof ou de l'encre de chine

-drawing gum

-encres de couleurs

-crayons de couleur très pigmentés

 

 

1- Réaliser un dessin pour le mettre en couleur à l'aquarelle

 

 matériel : une feuille de papier aquarelle, un crayon de bois ou un critérium, une grosse gomme, une gomme fine (style gomme de critérium)

* Si vous souhaitez faire un encrage, utilisez un stylo bille, un feutre noir waterproof, ou de l'encre de chine

 

 * Note : Pour ce dessin, je m'y suis repris à au moins 6 fois avant d'avoir quelque chose qui me convenait.

Alors, on se détend, on ne cherche pas à faire un chef d'œuvre sinon c'est là qu'on va se planter, on fait son crayonné, on gomme un peu pour qu'il se voit à peine, et on encre (comme je fais la mise au propre au crayon j'ai besoin d'un crayonné quasi invisible puisque je ne pourrais pas le gommer après l'encrage)

 

 

 

Nettoyez bien votre dessin à l'aide de la gomme, ne laissez aucun trait qui ne vous plait pas : une fois que la feuille sera humide, le dessin sera fixé et ne pourra plus être gommé ou estompé.

Si vous choisissez de laisser un dessin au crayon, gardez bien à l'esprit qu'une fois l'aquarelle appliquée, le trait sera fortement atténué.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NB : choisissez bien le côté du papier sur lequel vous dessinerez selon vos goûts : le papier aquarelle est souvent plus lisse d'un côté et plus granuleux de l'autre.

Personnellement je préfère le côté plus lisse.

 

*

 

2- Tendre la feuille

 

matériel : support rigide, scotch

 

* Note : Lorsqu'une feuille de papier est trempée dans l'eau, elle va se gondoler puis sécher.

En séchant pour la première fois, elle prendra sa forme définitive, et retrouvera cette même forme chaque fois qu'elle sera mouillée et séchera.

 

Ainsi, si vous détrempez une feuille en l'empêchant de gondoler et en faisant en sorte qu'elle reste à plat en séchant, elle reprendra toujours sa forme plate même si elle est à nouveau mouillée.

Nous allons donc tendre la feuille avant même de commencer à la peindre, pour l'empêcher de gondoler.

 

Accrochez la feuille sur un support rigide (plaque de carton, planche en bois,...) avec un scotch assez fort pour qu'il ne se détache pas avec l'eau.

Attention, si le scotch est trop collant, il risque d'arracher la feuille au moment de l'enlever. Vous pouvez enlever un peu de colle en collant les bandes de scotch sur un autre support une première fois afin de le rendre moins adhésif.

Tendez la feuille au maximum tout en la scotchant.

 

 

*

 

3- Humidifier la feuille

 

matériel : eau, gros pinceau plat (style pinceau de bricolage), mouchoir propre

 

Avec le pinceau plat humidifiez généreusement la feuille, de préférence en passant le pinceau à l'horizontale comme si vous peigniez des bandes en commençant par le haut de la feuille et en allant vers le bas.

Votre feuille doit être complétement détrempée.

 

* Note : Personnellement je préfère peindre presque à la verticale, comme sur un chevalet. Si c'est votre cas, de l'eau risque de dégouliner  sur votre support, épongez la avec le mouchoir.

 

 

Dans le cas d'un "encrage" au critérium, les traits vont devenir légèrement flous avec l'eau.

Evitez absolument d'utiliser des crayons style mine de plomb si vous voulez garder un trait propre et des couleurs lumineuses, car l'eau ne fixera pas complétement ce genre de matière et à chaque coup de pinceau vous étalerez un peu de gris sur la feuille.

 

Tout au long de votre mise en couleur, si vous souhaitez éponger votre dessin pour atténuer les couleurs ou enlever l'excédant d'eau, tamponnez délicatement le dessin avec le mouchoir, mais ne frottez surtout pas pour ne pas faire de traces.

Pour les zones étroites vous pouvez aussi utiliser un coton tige.

 

NB : La feuille va se mettre à gondoler assez fort malgré le scotch. En général si elle est bien tendue, elle reprendra un aspect presque plat quand elle sera complétement sèche.

 

 

*

 

4- Scanner le dessin pour garder une trace

 

Une fois la feuille parfaitement sèche (si vous êtes pressé vous pouvez utiliser un sèche cheveux pour accélérer le processus), je vous conseille vivement de la détacher du support sans enlever le scotch pour la scanner (300dpi minimum conseillé).

Ainsi, si vous souhaitez faire plusieurs essais d'ambiance sur la même base de dessin, si vous ratez votre aquarelle, ou si vous renversez de l'encre sur votre feuille (douloureuse expérience qui est, je pense, arrivée à presque toutes les personnes qui peignent), vous aurez toujours la possibilité de récupérer le dessin pour le faire imprimer sur papier aquarelle.

 

* Note : Si vous souhaitez imprimé un crayonné ou un encrage sur papier aquarelle, renseignez vous auprès d'un imprimeur : il pourra faire une impression avec une encre waterproof qui ne bougera pas.

Je vous conseille d'apporter son propre papier et d'expliquer votre demande à l'imprimeur afin d'être sûr qu'il ai une machine appropriée et que la feuille ne reste pas coincée.

Attention aux encrages noir, parfois l'impression rend le trait plus gras.

 

Il peut aussi être judicieux de faire un scan du dessin si vous souhaitez obtenir un encrage plus marqué : vous pourrez superposer l'encrage en transparence sur le dessin final en couleur avec un logiciel de graphisme style Photoshop.

 

 

 

 *

 

5- Donner la première teinte à l'image

 

matériel : eau, palette, mouchoir propre, pinceaux à aquarelle, aquarelles

 

 

* Note : A cette étape vous pouvez, si vous souhaitez réserver certaines zone du dessin  grâce au drawing gum.

Si vous utilisez un pinceau pour l'appliquer, il est préférable d'utiliser du "bas de gamme" car le drawing gum abime et colle les poils des pinceaux. Vous pouvez savonner les poils du pinceau sans les rincer avant de l'utiliser pour limiter les dégâts.

 

* Dans la liste du matériel de départ, je précisais que je n'utilise que trois godets d'aquarelle.

Ce conseil me vient du dessinateur Joub, et j'ai put constater que, bien que les mélanges soient parfois longs à faire, on est quasiment assuré d'avoir une belle unité de couleur sans couleur qui jurent à la fin.

 

Selon l'ambiance que vous voulez créer (scène de nuit, scène de jour, ambiance colorée ou décor particulier,...) choisissez une couleur, ou un dégradé de couleur, pour donner un premier ton à votre image.

Pour cela, humidifiez à nouveau l'ensemble de votre feuille avec de l'eau propre, puis, avec un gros pinceau (soit pinceau plat, soit pinceau à gros réservoir) peignez votre feuille avec les couleurs souhaitée.

 

La feuille va recommencer à gondoler. Pas d'inquiétude, elle reprendra la forme qu'elle avait en séchant la première fois.

Peignez toujours par bande horizontale en commençant pas le haut de la feuille.

La première couche d'eau aidera vos couleur à bien se fondre en dégradé, ainsi on évitera la formation de lignes ou de traces inesthétiques.

 

Attention, si vous mettez trop d'eau, des taches d'humidité peuvent se former sans que ce soit l'effet recherché.

Si votre feuille sèche trop vite et que des traces commencent à se former, rajouter de l'eau, et éventuellement un peu de peinture.

Vous pouvez utiliser le mouchoir pour estomper la couleur sur certaines zones et pour éviter que des masses denses de couleur se forment sur les bords de la feuilles.

 

Vous pouvez aussi, selon l'ambiance que vous voulez donner, appliquer des touches de couleurs plus en rond par endroit (par exemple pour une scène de nuit avec des lumières, choisissez du bleu, et placez du jaune à l'endroit d'où proviendra la lumière).

 

 

 

 

 

 

 

 

NB : La couleur peu parfois paraître trop marquée au début, mais en général elle semblera assez discrète lorsque l'aquarelle sera terminée.

Gardez aussi en tête que la couleur de l'aquarelle devient plus pâle et parfois plus terne en séchant. Attention aux surprises.

 

*

 

6- Placer les Ombres

 

Une fois que votre feuille est à nouveau sèche, avec les premiers tons de couleur, vous pourrez commencer à poser les ombres.

Je vous conseille d'avoir au moins deux pinceaux à aquarelle à portée de main à partir de cette étape. L'un restera propre et ne servira qu'à humidifier, pendant que l'autre servira à apporter la couleur.

 

Evitez de faire des ombres grises ou noires, préférez des couleur sombres mais colorées choisi selon l'ambiance que vous cherchez (bleu, marron, bordeaux,...)

Humidifiez les zones sur lesquelles vous souhaitez peindre. Le fait d'humidifier va permettre au couleur de se fondre en un dégradé doux (au contraire, si vous voulez une ombre tranchée, n'humidifiez pas la feuille) et va emprisonner la couleur dans les zones humides, ce qui permet d'éviter plus facilement de déborder. 

Prenez un autre pinceau pour apporter la couleur.

 

Si l'ombre n'est pas assez floue à votre goût, apportez un peu d'eau avec le pinceau qui a servi à humidifier pour aider la couleur à mieux se répartir.

 

Choisissez l'endroit d'où vient la lumière (vous pouvez dessiner un repère sur votre support pour vous en souvenir), puis essayez de placer les ombres en terme d'ambiance en plaçant les ombres sur tout un côté de l'objet ou du personnage que vous peignez.

 

 

*

 

7- appliquer les couleurs sous formes d'aplats

 

Ne cherchez pas le détails à cette étape, veillez simplement à faire quelques chose de propre en respectant les zones de lumières, et les zones où vous souhaitez apportez des reflets.

Peignez les zones horizontalement plutôt que verticalement.

 

Prenez le temps de mélanger vos couleurs dans la palette pour trouver celles qui vous conviennent. Si la zone à peindre est importante, essayez de créer un certaine quantité de matière dans la palette pour ne pas devoir refaire votre mélange trop souvent, et pour ne pas risquer de ne pas retrouver exactement la même couleur.

 

Rincez bien vos pinceaux à chaque changement de couleur et n'hésitez pas à changer votre réserve d'eau régulièrement : si l'eau est sale, vos couleurs seront ternis.

 

 

 

 

 

 

Même principe que pour les ombres, vous pouvez commencer par humidifiez les zones à traiter (par exemple mouillez uniquement les zones où la peau apparaîtra) afin d'éviter les "trainasse" et afin de moins déborder.

Si la couleur est trop pâle, laissez un peu sécher et repassez une deuxième couche de peinture.

 

*

 

8- les finissions

 

matériel : encres de couleurs, crayons de couleur très pigmentés, critérium, brosse à dents, aquarelles, pinceaux,...

 

 

Une fois que vous aurez terminé de faire les aplats, vous pouvez revenir sur les détails à l'aquarelle avec les même pinceaux ou avec un pinceau plus fin.

 

Si certaines couleur vous paraissent trop fades, notamment si comme moi vous n'utilisez que trois couleurs, vous pouvez les réhaussez avec de l'encre de couleur ou de l'encre acrylique diluée. Attention toutefois à ne pas en abuser : les encres sont souvent extrêmement pigmentées et difficiles à manipuler.  

* Si votre dessin doit ensuite être scanné, les encres apparaitront souvent moins vives sur la version scannée.

 

Vous pouvez aussi utiliser des crayons de couleurs pour réhausser ou redéfinir certains détails et certaines couleurs (préférez le matériel de Beaux Arts aux crayons de couleur de bases pour ce genre de retouches, tels que les Faber Castell ou les Koh I Noor car comme ils sont très pigmentés ils se verront mieux sur les aquarelles et sur la plupart des papiers colorés)

Si la couleur des crayons de couleur est trop dense ou le trait trop net, vous pouvez l'estomper un peu avec un coton tige, un pinceau à maquillage court, ou une estompe.

 

Dans le cas d'un dessin où vous cherchez la texture, vous pouvez prélever de la couleur sur un pinceau ou sur une brosse à dents et en projeter sur le dessin une fois que celui-ci sera sec.

Pour la technique du pinceau, au lieu de le secouer, tapez le face au dessin sur un crayon que vous tiendrez perpendiculairement pour faire ces projections.

Prévoyez éventuellement de faire un cache avec une autre feuille de papier si vous ne voulez envoyer ces projections qu'à certains endroits.

Préparer vous à éventuellement recevoir des gouttelettes de peintures sur le visage, ce qui n'est pas très agréable. 

 

 

Enfin, dans le cas d'un dessin fait au crayon, qui se serai en parti effacé, vous pouvez réhausser les traits au critérium ou éventuellement au stylo bille (attention, le stylo bille vieillit mal).

Toutefois, si il s'agit d'un dessin destiné à être scanné et si l'original importe peu, je vous conseillerai plutôt de superposer l'encrage de base en transparence par dessus votre scan sur un logiciel de graphisme, car vous perdrez la spontanéité de votre dessin original si vous repasser les traits.

 

Si vous décidez de repasser ces traits tout de même, je ne peux que vous encourager à avoir la main légère et à prendre du recul sur ce que vous faites afin de ne pas trop noircir votre dessin et risquer de le saboter.

 

* Note : Pour toute forme de mise en couleur, à l'aquarelle comme à l'ordinateur, essayez d'avoir des couleurs bien contrastées pour que l'ensemble ressorte bien.

Vous pourrez éventuellement retoucher ces contrastes sur un logiciel style Photoshop si les couleurs sont trop tons sur tons.

 

*

 

9- décoller le scotch

 

Maintenant que votre aquarelle est terminée et parfaitement sèche, vous pouvez commencer à retirer le scotch très précautionneusement en le tirant par le côté afin de ne pas arracher le papier.

Comme le scotch a protégé les bords du dessin, les marges seront parfaitement blanches et propres.

 

 

Si le scotch résiste, utilisez un sèche cheveux pour essayer de réchauffer un peu la colle du scotch afin qu'elle perde de son adhésion.  

 

*

Et voilà !

 

 

J'espère que ce tutoriel vous a plu et qu'il était suffisamment clair.

N'hésitez pas à me contacter pour toute question ou incompréhension.

 

 

Le prochain tutoriel vous expliquera comment superposer l'encrage et le dessin couleur par ordinateur.

 

 Alex-Imé

 

12 avril 2015

Aquarelle

 
 
Je voulais refaire mon avatar depuis quelques temps, et j'avais dans l'idée de le faire à l'aquarelle.
J'en ai profité pour faire un tutoriel au fur et à mesure de sa réalisation. Je le mettrai en ligne très prochainement !